Accueil Éradication de la mouche Tsé Tsé au Sénégal Eradication de la mouche Tsé Tsé au Sénégal

Eradication de la mouche Tsé Tsé au Sénégal

0
0
117

La production de lait reprend son cours

 

Eradication de la mouche Tsé Tsé au Sénégal dans Éradication de la mouche Tsé Tsé au SénégalAu Sénégal, la zone des Niayes au nord de Dakar, essentielle pour les productions vivrières et de lait vient d’être officiellement déclarée « libérée de la mouche tsé-tsé ». Il a fallu près de 10 ans pour arriver à ce résultat. Conséquence : la production de lait est en hausse et ce projet réussi va désormais être exporté.
En piquant le bétail, notamment les vaches, la mouche tsé-tsé transmet le trypanosome. Ce parasite, qui provoque chez l’homme la maladie du sommeil, affaibli le cheptel touché. La production de lait baisse, les bêtes ne peuvent plus être utilisées pour les travaux des champs.
Des vétérinaires du CIRAD, le centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement sont arrivés il y a plus de dix ans au Sénégal avec un projet un peu fou. L’idée était d’amener des mouches tsé-tsé, des male stérilisées en laboratoire par irradiation, par millions et de les lâcher par avion sur cette zone des Niayes qui s’étale sur 1 000 Kilomètres carré.
En se reproduisant, en s’accouplant avec les femmes, aucune descendance n’est produite, la population de mouches tsé tsé fini donc par baisser à un niveau que les scientifiques jugent « acceptable ».
Dans les Niayes, ce protocole scientifique a fonctionné. Au final, il a changé la vie des populations et bien évidemment des agriculteurs. Dans un premier temps, leurs troupeaux ont été en bien meilleur santé et dans la foulée, ils ont décidé d’importer des vaches de races, notamment de prim’Holstein, des montbéliardes. Hausse de la production, meilleur qualité du lait, l’éradication quasi-totale de la mouche tsé tsé permet au Sénégal de réduire petit à petit sa dépendance en lait importé.
Cette expérience réussie au Sénégal, les chercheurs veulent désormais l’exporter notamment sur l’ile de la Réunion située dans l’océan indien et touchée depuis de nombreuses années par le chikungunya qui se propage via le moustique tigre. Deux zones tests ont été sélectionnées, à côté de la ville de de Saint-Denis. Les premiers lâchés de moustiques irradiés doivent débuter en aout prochain.
Guillaume Thibault/RFI

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par construireausenegal
Charger d'autres écrits dans Éradication de la mouche Tsé Tsé au Sénégal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Consulter aussi

3 jours de régates à St Louis

les régates vont exposer toute la splendeur culturelle de GUET-NDAR ». Saint-Lo…